Baume à la violette

Nous sommes à la fin de la période de floraison de la violette odorante. Il est encore temps de les ramasser pour préparer le fameux baume à la violette.

Ce baume était conseillé par Hildegarde de Bingen, grande figure de la phytothérapie médiévale, qui lui accordait des vertus contre les kystes et autres nodules.

La recette originale était faite avec de la graisse de chèvre 🐐 comme beaucoup de baumes de l’époque (Hildegarde était notamment fan de la graisse d’ours 🐻).

On peut faire plus simple en laissant macérer les fleurs 2 à 3 semaines dans de l’huile d’olive au soleil, sans rayon direct. Ensuite, on filtre, on chauffe un peu avec de la cire d’abeilles et c’est prêt !