Ajonc – Paysage de lande

Nous voici en présence d’une plante caractéristique de la lande bretonne.

Sa floraison tombe à pic en cette période de Pâques puisque les fleurs ont servi autrefois à colorer les œufs d’un jaune éclatant.

Côté botanique, nous sommes dans la famille des Fabacées, avec ses fleurs typiques en forme de papillon et ses gousses. On est dans la même famille que les petits pois, les haricots, la glycine, le trèfle…

Pas grand chose dans la littérature concernant son utilisation médicinale. La présence d’alcaloïdes toxiques, notamment dans ses graines, la rend dangereuse à utiliser. Certains font des tisanes des fleurs à peine écloses. Pour ma part, je me contente de profiter de leur couleur et de leur odeur époustouflante, proche de celle de la noix de coco ! 🥥

Enfin, un petit moyen mémo-phonétique que j’ai inventé pour ne jamais confondre l’ajonc et son cousin le genêt : ajonc termine par un « c » : il « pic » ; genêt termine par « êt » comme « balai ». En attendant de trouver mieux, ça fonctionne pour moi. 😅